Les miroirs

C’est une brise indélébile.

Elle s’insère entre deux plans

Entre deux plans miroitants

Sa spire est habile

S’aspire et tourbillonne

Dans l’interstice transparent

Elle chante l’apparent

Et toujours sillonne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.