La nouvelle Génèse

 

La Nef des Fous par Hieronymus Bosch (circa 1450–1516) [Public domain], via Wikimedia Commons
La Nef des Fous par Hieronymus Bosch (circa 1450–1516) [Public domain], via Wikimedia Commons
Mes salutations,

Soyez les bienvenus au sein de cette nouvelle genèse. Après concertation avec les autres membres du réseau, il apparaît que c’est à moi que revient l’honneur d’écrire le premier éditorial. Je suis honoré et j’en rougis. Deux ans se sont écoulés depuis les premières bases. Il y a eu beaucoup de changements, de rencontres, de décisions. Afin que les nouveaux arrivants puissent découvrir cette étrange histoire, j’ai rajouté les archives des articles écrits au fur et à mesure. Je les ai laissés intacts. Vous les trouverez en page d’accueil. Ils sont aussi regroupés dans la section « Anciens versets ».

Vous l’avez compris, Orpheo Mundi n’est plus le nom d’un simple blog site mais plutôt une structure, un idéal commun. Il comporte peu de sites pour l’instant, ce que je souhaitais. Nous avons adopté une structure intimiste, préférant au début nous concentrer sur le noyau dur. Petit à petit, d’autres artistes nous rejoindront mais je pense sincèrement que vous avez déjà beaucoup de belles choses à découvrir. Il s’agit d’un groupe de personnes capables de travailler les unes avec les autres; altérité et syncrétisme sont essentiels.

Le site-mère se nomme la Nef. Il est le cœur de notre temple, il est le vaisseau nous transportant vers le monde des muses.

Par rapport au précédent site, la café des Liches est toujours présent pour discuter des arts. Il est complété par les petits salons liés à des groupes de discussion pour monter des projets communs, déposer des annonces, discuter de choses et d’autres qui n’entrent pas dans le cadre de notre petit Café. L’aspect social est plus présent. Ce n’est plus « Le Révérend et ses potes qui écrivent », c’est vous avant tout qui pouvez donner vie à ces lieux.

Concernant le Phalanstère si populaire, il est désormais un site à part entière au sein du réseau. Il est amené à devenir une médiathèque rassemblant les artistes que nous aimons mais aussi les œuvres originales des membres du réseau.

Enfin, pour ceux qui ont aimé mes écrits, ils sont à présent sur mon blog personnel, le Rêve-Errance.

Je tiens particulièrement à remercier tous les talents qui font suffisamment confiance à cet idéal pour me permettre de donner naissance à notre enfant, car il s’agit bien de notre enfant, comme il est aussi le vôtre. Je les remercie d’autant plus que ce jour est particulier pour moi. Aujourd’hui votre Révérend fête ses 33 ans et je ne pouvais espérer de plus beaux cadeaux que de dévoiler notre réseau.

J’ai assez parlé ; il temps pour moi de saisir le brigadier et d’endosser le costume de régisseur. Frappons le sol de notre bâton de pèlerin !  Frappons les trois coups solennels!

Lever de rideau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.