Mutation or not mutation?

L’être humain oublie souvent après une auto-transformation certaines choses qui lui semblaient bénéfiques, naturelles et nécessaires au départ.

Dans toutes les structures demandant à fonctionner comme une machine, là où les rouages crisses, la fumée monte haut dans le ciel, où les pièces s’empilent les une aux autres sans vraiment prendre la forme pour laquelle elles sont faites, les élans d’humanité deviennent rares et précieux.
Comme une bouffée d’oxygène, comme une piqûre de rappel.
Mais à petite dose uniquement ; l’Unité satellite, l’Elément déclencheur chargé en H2O, risque de faire rouiller l’engin, sans le vouloir.
Quelle place pour un être humain qui n’aurait pas muté avec le métal ?
Mutation = adaptation
Alors : rester humain et mourir dans la plus grande nudité ou muter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.