Âme et regard

Pertinence, art de plaire

Je ne sais comment faire
Et pourtant je dois chanter
Parler pour, enfin, exister
Je ne cherche pas la gloire
Et pourtant il faut me voir
Des rêves surdimensionnés
Et une belle âme passionnée
J’en ai plein les mains
C’est pas très malin
De ne rien en faire
L’étau se resserre
Il est temps, maintenant
D’écrire, d’un seul tenant
Le regard de l’enfant
Et l’âme du savant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.