Indochine, Le troisième sexe

Indochine, Le troisième sexe

Dans la rue, des tenues charmantes
Maquillé comme mon fiancé
Garçon, fille, l’allure stupéfiante
Habillé comme ma fiancée
Cheveux longs, cheveux blonds colorés
Toute nue dans une boîte en fer
Il est belle, il est beau, décrié
L’outragé mais j’en ai rien à faire

J’ai pas envie de la voir nue
J’ai pas envie de le voir nu
Et j’aime cette fille aux cheveux longs
Et ce garçon qui pourrait dire non

{Refrain:}
Et on se prend la main {x2}
Une fille au masculin
Un garçon au féminin
Et eux ne valaient rien {x2}
Et on n’en a plus besoin {x2}

Des visages dans des cheveux d’or
Qui… oublient leur vertu
Mais c’est pas vrai
Qu’ils ont l’air d’un conquistador
Asexués, une fois dévêtus
Qui croire quand on les voit comme ça
Excitant toutes les petites filles ?
Pourquoi on n’y croit plus comme ça
Isolé dans un corps presqu’il ?

{au Refrain}

Des robes longues pour tous les garçons
Habillés comme ma fiancée
Pour des filles sans contrefaçon
Maquillées comme mon fiancé
Le grand choc pour les plus vicieux
C’est bientôt la chasse aux sorcières
Ambiguë jusqu’au fond des yeux
Le retour de Jupiter

Et j’aime cette fille aux cheveux longs
Et ce garçon qui pourrait dire non
J’ai pas envie de la voir nue
J’ai pas envie de le voir nu

{ad lib:}
On se prend la main {x2}
Et on se prend la main {x2}
Des garçons au féminin
Des filles au masculin

Mon commentaire :
Ce texte traite de la question de l’identité sexuelle, et de la place accordée aux transexuels dans notre société.

REFRAIN :
– Confusion des genres (‘Une fille au masculin, ‘Un garçon au féminin) : on ne s’y retrouve plus : A qui le pénis ? A qui l’utérus ? A quelqu’un les deux ?
– Mise en place de la problématique sociétale : ‘Et eux ne valaient rien’ ‘Et on n’en a plus besoin’, ce qu’on peut résumer en disant que les autres de la société sont des gros débiles et qu’on n’a pas besoin d’eux quand on décide d’être ce qu’on est.

PARAGRAPHE 1 : Confusion des genres et regard de la société
-Référence à la société : ‘Dans la rue’, ‘dans une boîte en fer’,’ décrié’, ‘outragé’. On remarque qu’au fur et à mesure du paragraphe, le jugement est de plus en plus négatif.
-Référence à la confusion des genres : ‘Maquillé comme mon fiancé/Garçon, fille, l’allure stupéfiante/Habillé comme ma fiancée/Cheveux longs, cheveux blonds colorés’, ‘Il est belle, il est beau’
-La conclusion du paragraphe : ‘mais j’en ai rien à faire’ : peu importe le regard de l’autre, il y a des choses plus importantes !

PARAGRAPHE 2 : Le contraste chair (corps vécu)-corps de base (l’allemand dirait : korper)
-Référence au corps de base : la nudité, d’ailleurs le narrateur n’en veut pas car il préfère rester en harmonie avec ses personnages.
-Référence au corps vécu : ‘Et j’aime cette fille aux cheveux longs/Et ce garçon qui pourrait dire non’. Il s’agit en fait de la même personne : c’est une fille parce qu’elle se vit comme fille (chair ou corps vécu), le garçon c’est le korper, c’est pour ça qu’il dirait non, parce que ce n’est pas un garçon (même s’il est né avec un pénis) – au passage, je pense qu’il pourrait dire oui, si on lui demandait à elle).

PARAGRAPHE 3 : Des chevaliers du zodiaque interdit aux mineurs à l’innocence du pédophile :
-Chevaliers du zodiaque : ‘Des visages dans des cheveux d’or’/‘Asexués, une fois dévêtus’ (ça y est, ça devient chaud)
-Innocence du pédophile : ‘Asexués, une fois dévêtus /Qui croire quand on les voit comme ça/Excitant toutes les petites filles ?/Pourquoi on n’y croit plus comme ça’ : on le voit bien, les images de petites filles, de croyance perdue…font référence à l’innocence et la pureté
-On sent une tension ici entre le jugement sociétal, et la pureté et l’innocence qui sont liés au fait de vivre en harmonie avec soi.
-ENFIN LA CLE : ‘Isolé dans un corps presqu’il ?’ => Il s’agit évidemment de transexuels !

PARAGRAPHE 4 : La re-création du monde
-Confusion des genres toujours : ‘Des robes longues pour tous les garçons/Habillés comme ma fiancée/Pour des filles sans contrefaçon/Maquillées comme mon fiancé’
-Le grand bouleversement, le chaos qui annonce l’Apocalypse : ‘Le grand choc pour les plus vicieux/C’est bientôt la chasse aux sorcières’
-‘Ambiguë jusqu’au fond des yeux’ : et hop, encore des trans !
-‘Le retour de Jupiter’ : la re-création du monde

PARAGRAPHE 5 et refrain : Conclusion, la boucle est bouclée ! C’est le royaume des trans pédophiles !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.