Vomito ergo somme

vomito ergo somme

Vomito ergo somme

A vous, les cracheurs du monde, je dédie l’extrait suivant:

 » Qu’était-ce donc qui te fit d’abord grogner? Parce que personne ne t’a suffisamment flatté, – c’est pour cette raison que tu t’es assis auprès de ces ordures pour que tu aies des raisons de grogner, – pour que tu aies beaucoup de raisons de vengeance! La vengeance, en effet, fou prétentieux que tu es, c’est toute ton écume, je t’ai bien deviné! »

Extrait tiré du Livre pour tous et pour personne, de F. W. Nietzsche, dans la traduction de George-Arthur Goldschmidt, Poche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.