Les lois de l’attraction

À regarder l’affiche, on se dit: « c’est quoi ce film? ». À regarder la calamiteuse bande-annonce, que je ne mettrai pas ici, on se dit: « encore un teen movie ».

Les lois de l'attraction
À regarder en détail, on pense : « tient ça peut être pas mal ». Lorsque l »on apprend que ce film est tiré d »un roman du sulfureux Bret Easton Ellis, l’auteur de « American psycho », on se doute que ces lois seront cruelles. Quand on sait que Roger Avary, qui avait réalisé le déjanté « Killing Zoé » après avoir co-écrit « Pulp fiction », est aux commandes, on est certain d’en prendre plein les mirettes. Mais je vous laisse juger à travers l »intro du film :


Les Lois de l’Attraction: Intro par Kenny_Man_Son

un peu plus pour se faire une idée?

 

On boit, on baise, on rit, on se défonce, on ingurgite, on régurgite, on se fait, on se défait, on se cherche, on se perd, on oublie, on se souvient, on recommence… Comme il est facile dans ce film de retrouver une partie de notre vie, celle où on expérimente les choses de l’Éros et du Thanatos. À travers le parcours des trois personnages principaux, la jeune fille perdue, le gay cynique ou le drageur rebelle, on se souvient à quel point il est difficile de maitriser ces règles subtiles qui régissent ce monde. À 31 ans, je ne pense toujours pas y parvenir. Et vous  ? Pensez-vous connaitre tout des lois de l »attraction ?

Je terminerai simplement en saluant le choix pervers du réalisateur consistant à prendre des acteurs de gentils sitcom familiaux comme interprètes du film

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.