Cocorosie, les illuminées

Il y a quelques années de cela, à l’époque où Canal+ présentait régulièrement de jeunes artistes, je suis tombé sur Cocorosie. Charmé par ce duo de folles, j’ai noté le nom du groupe sur un post-it, l’ai collé parmi toutes ces autres choses que je devais faire en me promettant d’aller à la Fnac pour écouter leur album et l’acheter si l’essai était confirmé. Nous connaissons tous le sort réservé à ces petites notes s’entassant sur un mur d’oubli ou un bureau abyssal…

Cocorosie sur Facebook
Cocorosie sur Facebook

Quelques années plus tard, en cherchant les chansons des bisounours, je suis tombé sur un morceau portant ce nom. Bon, là vous vous demandez pourquoi je cherchais des chansons de ces horribles boules de poils sous acide; il y a une raison logique et cohérente trop longue à expliquer. Bref, en écoutant cette chanson je me suis dit que j’avais du louper des épisodes des bisounours .

 


Le hasard m’avait donc fait retrouver ce groupe qui m’avait plus des années avant et dont j’avais complètement oublié le nom, si ce n’est même l’existence. C’est en voyant certaines vidéos que ça a fait tilt et que ma petite tête a revu le moment où  j’ai collé le post it à côté du flyers du « festival de rock à Paris ». Apparemment le groupe confidentiel de l’époque est devenu connu et c’est largement mérité. Ce n’est pas à tous les coins de rue que l’on retrouve la folie couplée à une véritable exigence artistique.

 


Pour écouter d’autres morceaux, je vous invite à vous rendre sur leurs sites communautaires:

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.