Suilen, à l’ombre du soleil levant

La notion d’Orpheo Mundi est pour moi la convergence de mes idéaux esthétiques ; Suilen et la façon dont j’ai découvert ce groupe en sont l’archétype. Son nom dira peut être quelque chose à certains : il s’agit d’un des interprètes que j’ai présenté dans mon sujet sur les génériques de dessins animés. Plus précisément, c’est une de leurs compositions, “shintou shite”, qui servait de générique de fin pour le 7ème épisode de “Hellsing Ultimate”. Pour rappel :

En cherchant une vidéo d’elle pour illustrer ce sujet je suis tombé sur leur site. D’abord fasciné par le design j’ai écouté les deux morceaux qui y sont présentés (le site n’existe plus et je le regrette ; il était magnifique). C’est l’un d’eux que je vous invite à découvrir.

Je me suis ensuite rendu sur leur Myspace et j’ai été ébloui par leur lumière noire. ils semblent se classer dans le style électro/industriel/gothique. Tandis que j’écoutais, mon cher et tendre me demanda si c’était Björk; il ya effectivement un petit quelque chose d’aérien comme il y a un petit quelque chose de Beth Gibbons. Ils me rappellent des groupes comme The Gathering mais avec un je-ne-sais-quoi en plus. Peut être le côté japonais qui ressort ? Peut être que le côté maniéré de la chanteuse qui pourrait exaspérer certains est en fait une résurgence du Nô ? ça fait beaucoup de peut être pour une certitude: j’adore.

Suile (source : Facebook)
Suile (source : Facebook)

Bref, j’aurais pu garder un certain snobisme en me disant que c’était juste un groupe  dont un morceau était repris pour un générique de manga … Béni soit la curiosité, je serais passé à côté de Suilen.

A vous présent de découvrir ces artistes:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.