à distance 1

mon amour en campagne

au bord du rivage d’un grand axe

une brise que la peau accompagne

quelques souvenirs que la victoire malaxe

 

le signal du métro rejette la mémoire

en dehors de la seconde: le présent de la foire

le cliquetis du sous-sol de Paris

une branchiole d’Apollon en maladie

 

l’humeur d’ici fait écho aux couleurs

le silence viral des rames laborieuses du matin

la mémoire des esclaves est rivée aux lueurs

des guerres habituelles de conquête des strapontins

 

mon amour en campagne

au bord d’horizons imaginés

une frise qu’un passé accompagne

idéaux bien paginés

 

mon amour en campagne

exsude comme un foyer

ma lointaine compagne

inonde mon coeur voyez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.