Ambiance et musique

Aujourd’hui même, j’ai repensé à la musique pouvant accompagner les parties de jeu de rôle. Ça m’est venu en testant une application sur Windows 8, en l’occurrence « Music maker Jam ». J’ai testé la version gratuite sur du dub. Pas beaucoup de choix alors je me suis amusé avec la vitesse et les différents effets pour trouver une ambiance que j’aimerais pour ce jeu. Sans promesse, je vais essayer de trouver un logiciel de création musicale si possible gratuit pour composer des morceaux d’ambiance. Si vous en connaissez des gratuits ou pas trop chers et ne demandant pas une thèse en musicologie, faites moi signe s’il vous plaît. Tant qu’à créer, autant le faire jusqu’au bout. J’aurais préféré vous composer des symphonies à la guitare et au piano, mais j’ai arrêté le piano au bout de deux ans quand j’étais en primaire et par respect pour les muses, j’ai juré de ne plus toucher à une guitare. Bref, ce sera juste de la musique d’ambiance comme celle-ci. En dépit de mes innombrables talents, je suis une quiche du Mordor en matière de musique et de chant. Je vous demande donc un peu d’indulgence ; ceci n’est qu’un test.

Il est agréable de trouver des musiques pour illustrer des moments et accompagner la soirée. La dernière fois, je vous ai parlé de mon mode opératoire pour la création des personnages de Vampire : la mascarade. J’ai également masterisé Vampire : The requiem. J’ai gardé le même principe mais en rajoutant un ingrédient : j’attribuais une chanson à chaque personnage. Par exemple, l’un des personnage était passionné d’occultisme car complètement perdu. Je lui ai attribué la chanson de Garbage « A strock of luck », ce qui correspondait aussi aux rapports qu’il aurait avec son sire vampirique qu’à la damnation que lui apportait cette nouvelle non-vie.

Pour en revenir à la musique d’ambiance, il ne faut jamais qu’elle soit trop forte ; la soirée ne doit pas se changer en karaoke. Si elle est trop faible, elle devient un bourdonnement désagréable. Par contre, si vos joueurs se trouvent en boite et que vos voisins sont gentils comme tout, à ce moment là n’hésitez pas à monter le volume pour les immerger dans les difficultés que l’on peut éprouver à communiquer dans ces lieux de perdition musicale (je n’ai jamais aimé les boites, je n’y peux rien) À vous cher Metatron de faire varier l’intensité de ce chœur céleste.

Qu’est ce que je recommande pour l’échelle de Jacob ? Ce qui vous semble approprié. Réponse idiote pour une question sans intérêt. Même si je composais un album entier de musique d’ambiance, ça ne correspondrait qu’à mes appétences. Par exemple, en imaginant ce jeu, j’ai beaucoup écouté Prodigy, notamment l’album « Always outnumbered ; never outgunned ». L’ambiance de cet album me parle et j’y ferais parfois référence, mais ça reste personnel. Quant à vous :

Rêvez.

Faîtes rêver.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.