Soyez sans crainte

Voici la Nef où je vous prie d’entrer

Sentez cette pénétrante vibration sous vos pieds

De subtils picotements montent le long de votre corps

Vous savez qu’ici rien ne dort

 

Sous les plis de la terre, la lave est brûlante

La sève tourbillonne dans sa coque palpitante

La nature appelle à l’œuvre, à l’éruption

Vous êtes dans l’arche de création

 

Accompagnant les battements de votre cœur, un chant au loin vous enveloppe délicatement

 

Le poète chante

Et je chante aussi, comme vous

Pour passer le temps

Pour échapper au néant

 

Ici, on croit au pouvoir de la poésie

 

Après avoir longuement observé toutes les richesses de notre Maître-autel

Ses sculptures pleines de ferveur et de souffrance, ses dorures ciselées

Nous pouvons tranquillement déambuler dans la fraicheur de l’édifice

Pour se nourrir des énergies profondes

Se laisser pénétrer par le cri du poète

Par la mystérieuse lumière des différentes chapelles

Toutes aussi extraordinaires les unes que les autres

 

Patrimoine de nos âmes éphémères

Trésors de nos esprits singuliers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.