Sous vide

On ne saura jamais pourquoi un point est apparu, un jour comme ça, à partir de rien. On pourra décrire comment il s’est dédoublé, comment il a donné naissance aux dimensions, et puis à tout le reste.

On en restera là.

A défaut d’une cause évidente, on se tournera vers nous-mêmes, on calquera le monde sur nous-mêmes en se disant: « après tout, si je fais partie de l’univers, c’est que l’univers doit fonctionner comme moi« .

On aura ainsi confondu dans la métaphore autocentrée la fonction et la cause. On se sera mis le doigt dans l’oeil.

Dès lors, quelles sont les options?

1. « Il existe une cause première, tout est un, il doit exister une action déterminante »

2.  » Je n’en sais rien, et me poserai la question jusqu’à la mort »

3. « J’en ai rien à foutre, ce qui compte c’est la vie réelle, lutter contre la connerie des puissants »

4. « Jen ai rien à foutre, je suis bien là où je suis, je domine tout ce troupeau d’avachis »

Cochez la case correspondante, vous serez le con d’un autre.

 

Cardinal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.