L'échelle de Jacob : le jdr de la cour des ombres

Sartre disait : « Un élu, c’est un homme que le doigt de Dieu coince contre un mur ». Ton mur à toi, c’est cette échelle où tes valeurs seront mises à rude épreuve.
Fais-toi plaisir : ris, pleure, bénis le ciel, maudis-le. Je m’en tape ; je ne te proposerai pas de pilule bleue ou de pilule rouge. Tu n’as jamais eu le choix ; tu l’as toujours su. Rejoins ta véritable famille au sein de la cour des ombres. Tu verras, on s’amuse follement dans ce jeu de dupes pervers. On perd nos familles, nos proches, nos vies, notre humanité. Préférais-tu que je te mente ? Bien, tu commences à accepter. On va pouvoir commencer.
Au fait, bienvenue. Essaie de ne pas mourir tout de suite.

jacob (Copier)

Bienvenue dans le monde « L’échelle de Jacob : la cour des ombres ». Au fur et à mesure, cette section sera complétée par :

  • par la description du cadre de jeu, ce qu’on appelle le « background »
  • Les règles du jeu bous permettant de vous lancer dans l’aventure
  • Des scénarios pour profiter du jeu le temps que vous composiez les vôtres

Qu'est-ce que l'échelle de Jacob
il s’agit d’une aventure, une trame où les joueurs sont amenés à jouer les descendants des apôtres à notre époque. Ceux-ci sont nommés les diacres et officient pour le compte du Concile Apostolique. Pour expliquer plus précisément le concept, ils évoluent dans l’obscurité de ce monde au sein d’alcôves secrètes et silencieuses pour nous, mais résonant du fracas des armes et des complots. L’humanité ignore tout de ce monde nommé la Cour des Ombres où s’affrontent d’autres factions telles l’ouroboros, les esprits de l’ombre, la main de Lilith ou encore les créatures de l’oubli. C’est au maitre de jeu, appelé Ici le Metatron, que reviendra l’honneur de vous faire vivre ces aventures
À propos de L’échelle de Jacobvous êtes joueurVous êtes maître de jeu

Après avoir passé des années comme joueur puis comme maître de jeu avec des bijoux comme vampire, la Mascarade ou Néphilim, j’ai entrepris il y a plus de 10 ans de me lancer à mon tour dans la création. D’abord très inspiré des sources précédentes, aussi bien au niveau de l’atmosphère que que des règles, mon projet s’est progressivement détaché de ces prestigieuses références pour acquérir sa propre identité.

J’ai toujours pris soin d’écrire chaque scénario que je faisais interpréter, quel que soit le jeu concerné. Je mettais un point d’honneur à immerger mes joueurs dans l’ambiance voulue. Amateur de littérature et écrivain à mes nombreuses heures perdues, j’écrivais ces scénaris comme j’écrivais mes nouvelles ou mes pièces de théâtre, tout en y intégrant la meilleure et la pire variable possible : les joueurs.  De cette affection pour les mots et l’ambiance est logiquement né le système de jeu dit de « la conjugaison conceptuelle ».

De mon côté révérend ne pouvait que naître « L’échelle de jacob ».

Bon jeu,
Bonne partie,
Bonne expérience.

Bienvenue à vous, joueurs et joueuses de l’échelle de Jacob. Cette section vous est dédiée car il y a certaines choses à savoir avant de commencer le jeu.

Le mystère

Avant tout, si vous êtes juste joueur et pas maître de jeu, je vous déconseille de lire certaines sections de ce type. La raison en est simple : le mystère est la clé de ce jeu. Que diriez-vous de voir un film ou de lire un livre dont on vous raconterait la fin ? Certes si c’est « Titanic », ça n’a pas beaucoup d’incidence. S’il s’agit en revanche d’un « Usual suspect », vous en voudriez à l’importun qui vous aurait gâché la surprise. Ne vous gâchez pas le plaisir de découvrir au fur et à mesure les mystères de la cour des ombres. La tentation peut-être forte, j’en suis conscient, j’ai été joueur moi aussi. Je suis également conscient qu’en naviguant sur ce site, vous pourriez tomber sur du contenu non-adapté à votre situation. Pour empêcher ceci, les pages dédiées au maître de jeu nécessiteront un mot de passe. Celui-ci n’est pas dur à trouver, mais si vous le rentrez, vous n’aurez aucune excuse. C’est vous et vous seuls qu’il faudra blâmer.

Votre personnage

Venons-en à l’essentiel. Que ferez-vous ? Vous interprétez ici des diacres, des fidèles des apôtres à notre époque.Vous choisirez une affiliation à l’un ou l’autre des apôtres dans un groupe défini avec votre maître de jeu. De nombreux types d’avatars sont disponibles ; à vous de bien choisir et de le faire vivre. Un mot d’ailleurs sur la M.J. Il se nomme ici le Metatron. Ce sera son nom officiel.

Recommandation

Ce que je vous recommande, c’est de penser à votre personnage sous différents angles et pas seulement en terme de score ou de points d’expérience. Le plus intéressant est de créer une entité avec son histoire, ses forces, ses blessures, d’en faire une véritable personnalité que vous aurez plaisir à interpréter. Soyez des acteurs. C’est le plus intéressant d’après mon expérience. Des petits détails même anodins peuvent vous aider. Votre personnage est végétarien ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui l’a amené à ça ? Ce détail est une porte vers la façon dont votre personnage interagit avec le monde. Rien n’est anodin. Au début, vous partirez sûrement d’un archétype simple. Son caractère évoluera au fur et à mesure. Au final, vous aurez un personnage que vous serez content d’avoir joué. Cela doit faire vingt ans maintenant, mais mon personnage de Khan dans Ars Magica reste mon rôle fétiche ; mes amis s’en rappellent aussi.

Surtout, éclatez-vous. Il est agréable de passer du temps avec ses amis autour d’une table.

Bienvenue à vous Metatron.
Cette section est dédiée aux maitres de jeux de l’échelle de jacob.

Le Metatron

« Meta » quoi ? Ceci est le nom donné au maître de jeu, votre titre officiel. Le Metatron est dans la théologie la voix de Dieu. Il apparaît sur terre pour édicter les commandements du ciel et guider les humains.

Ceci n’est pas qu’un titre glorieux destiné à satisfaire vos égos. C’est aussi et surtout le nom de votre personnage. Vous ne rêvez pas, pour la première fois un maître de jeu devra aussi créer son personnage. Ne nous le cachons pas, le maître de jeu a souvent tendance à se prendre pour Dieu le père. Allons jusqu’au bout de la démarche en faisant de vous les messagers divins. La construction de votre Metatron et son évolution seront plus lentes que celle des autres joueurs. Un personnage standard commence avec un certain nombre de points dans ses compétences. Il a déjà une vie. Le Metatron, lui, commence de zéro. Il n’a aucun point à la création. Tous les points dont vous disposerez pour lui donner vie dépendront du nombre de points sephirot dépensés par les joueurs.

Par exemple, l’un de vos joueurs dépense 5 sephirot pour accomplir une action importante. Ces 5 points ne sont pas perdus. Vous les récupérez et les dépensez pour acquérir des compétences et améliorer votre Metatron.

Au début sa fiche sera entièrement vierge. Il vous faudra dépenser des points pour lui donner une âme, un esprit, un corps et enfin lui permettre d’acquérir des compétences. Nous verrons le processus plus en détail dans la section dédiée.

Quel est l’intérêt de tout ceci ? C’est de vous permettre d’intervenir directement par le biais de votre personnage pour aider ou compliquer la tâche des joueurs. Tout dépend de la volonté du ciel. Votre personnage de Metatron est un atout considérable dans le déroulement de l’histoire. N’abusez pas de ceci de façon tyrannique et injustifiée comme un joker illogique.

Le sceau du secret

Il y a un certain nombre de choses que vos joueurs ne doivent pas savoir. Quel intérêt aurait la cour des ombres si tout était révélé dès le départ ? Afin d’éviter que les âmes innocentes tombent sur du contenu réservé au Metatron, les pages qui vous seront exclusives seront protégées par mot de passe. Rassurez-vous, ce ne sera pas quelque chose de long et d’imbuvable. Il est très simple : Metatron

Quelques recommandations 

L’échelle de Jacob peut être jouée de plein de manière différente. Vous pouvez décider de faire de vos joueurs des super paladins qui sautent sur les toits en combattant des vampires maîtres du monde ; pourquoi pas. S’il y a un côté défoulant, je vous suggère plutôt de mettre en place des ambiances feutrées, d’instaurer quelque chose d’un peu pesant où les ombres prennent vie. Les mystères se jouent autant en bibliothèque que sur un champ de bataille. Chaque groupe se doit d’être discret. Obligez les personnages à jeter de temps en temps des coups d’œil derrière leurs épaules.

Une autre recommandation importante est de se souvenir que ce monde appartient à l’humanité. Ces enfants de Dieu sont le centre de tout. Vos joueurs doivent faire avec et contre eux en préservant l’intimité de la cour des ombres. Les PNJ que vous créerez  ne doivent pas être de simples piquets s’agitant autour des personnages ou des alibis creux. Ils sont l’enjeu, ils vivent et meurent. Plus et mieux vos PNJ seront décrits, plus les joueurs auront de facilité à entrer dans l’atmosphère que vous souhaitez inspirer.

Prenez le temps de discuter avec vos joueurs de leurs personnages. Aidez-le à le construire pour qu’il ne soit pas qu’une coquille vide affublée de points.

Pour résumer tout ceci, faîtes en sorte de faire vivre à vos joueurs ils véritable immersion dans ce monde que vous avez choisi. Le rôle de Metatron demande du travail ; un scénario se prépare à l’avance.

La cour des ombresLe livre de la loiLes apocryphesle blog de l'échelle
Genesis, l'histoire secrète
Définition de la cour des ombres
Les ombres
Le bréviaire

L’ensemble des règles techniques de l’échelle de Jacob.

Le fondement de celui est d’être un jeu sans dé où tout se joue sur la construction de phrases et la dépense de points.

La conjugaison conceptuelle
Création du personnage
Le Metatron
Fiche de personnage
Le sephiroth
Les signes et actes de puissance

« Apocryphe » signifie « secret ». Certaines chose doivent être cachées aux yeux des hommes pour leur bien. Depuis des siècles, la cour des ombres flirte avec notre réalité ; peu en sont conscients. À vous à présent de découvrir ce qui se trame derrière les ombres. Dans les textes deutérocanoniques suivants se trouve la vérité :

Articles non trouvés

Réflexions personnelles et aspects techniques sur l’Echelle de Jacob

Articles non trouvés