Virago, cette rage qui résonne

Voici un groupe que j’ai découvert tardivement et dont je viens d’apprendre que les membres se sont séparés il y a un certain temps.

Un jour, on m’offrit le dvd du film « Baise-moi », et je fus frappé par sa B.O. Ce fut là mon premier contact avec Virago. je me suis laissé porter par le morceau « Ouvre-moi ». Je l’ai ressenti comme un appel, un cri, un écho, une résonance. Outre leurs mots semblables à mes maux du moment, je dois dire que je n’avais que rarement autant « trippé » sur une ligne de basse depuis celle de « Israel’s son » de Silverchair.

Bref, à présent souvent je réécoute cette chanson, quand j’ai besoin de me retrouver, quand je me sens décalé par rapport au contexte où j’évolue. « Ouvre-moi » est un morceau qui me rappelle qui je suis et ce que je suis. Rien que pour cette chanson je ne remercierais jamais assez ce groupe. Pour toutes leurs autres compositions je ne remercierais jamais ce groupe. Par contre, savoir que je ne pourrais peut être jamais le voir sur scène est ma seule déception le concernant.

Toutefois, Virago a toujours sa page Myspace et je vous invite à les découvrir après avoir vu le clip de « baise-moi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *