Currently browsing author

Le Révérend

Ce n’est pas un jour de pluie

Je lui demande ce qui ne va pas. Elle prend ma main et la pose sur son sein. Cela fait des semaines qu’elle refuse que je la touche. Je suis surpris et me laisse guider comme un enfant. Je sens une boule. Je comprends. Nos yeux se croisent. Elle est désespérée. Et moi je la gifle ! Je l’attrape trop fort par les bras et je la secoue en lui hurlant dessus ! Pourquoi ne m’a-t-elle rien dit ?!

La réinsertion par les livres

À terme, une fois que j’aurai acquis assez de dextérité dans la confection de livres, je souhaite changer l’association pour en faire quelque chose aidant à la réinsertion. Ce ne sera plus moi qui fabriquerai les livres mais des personnes ayant besoin de se réinsérer. Je céderai tous mes droits sur mes écrits

Weapons of pleasure : arme de plaisir massif

D’autres morceaux sont disponibles et m’ont convaincu : du bon punk-rock simple et franc. Ça me parle et me ramène aux temps de ma jeunesse ou je faisais ma catharsis en écoutant des groupes comme L7 […]

Shaarli est là

Les anciens de L’Orpheo Mundi se rappellent sans doute de la revue de presse ayant marqué les esprits par la régularité des …

Golden blog awards 2013

Les Golden blog awards 2013, cest parti. Encore une fois l’Orpheo Mundi participe à ce concours visant à élire le blog de l’année dans une catégorie déterminée. Sans surprise, nous sommes de retour dans la catégorie culture générale.

Elle s’appellera Judith

Elle sentit la main de son mari se glisser dans la sienne, sans pression cette fois, avec une infinie douceur. Elle ouvrit un œil et vit son regard chargé d’émotions. Il lui disait quelque chose qu’elle n’entendait pas. Son cœur battait trop fort, de plus en plus fort, jusqu’à ce que son rythme soit remplacé par le battement d’un autre cœur, celui de leur enfant. Elle tourna avec angoisse la tête vers le moniteur.

Le cabinet de Marc Dubord

Au-delà des références et des clins d’œil, on retrouve chez ces trois artistes un même fondement : un respect et un amour du corps quelle que soit son apparence. Fin, épais, lisse, cassé, chaque corps à droit au regard. Il érotise les corps, mais j’y trouve aussi une sacralisation à travers des décors mystiques.