L'échelle de jacob

Le songe de Jacob, par Murillo (Source : Wikimedia Commons)
Le songe de Jacob, par Murillo (Source : Wikimedia Commons)

Je n’ai pas beaucoup publié ces derniers temps mais ce n’est pas en vain. Certains d’entre vous ont pu découvrir en ces lieux les prémices d’une création ludique appelée « l’échelle de Jacob ». Ce jeu de rôle, trop longtemps je l’ai laissé dans les oubliettes. Il a fallu l’Orpheo pour que je m’y remette. Certains messages surprenants et publicités inattendues m’ont convaincu de relancer ce projet. Toutefois le Rêve-Errance était trop petit pour une création d’une telle ampleur. Il y a un brin de fanfaronnade derrière cette argutie, je l’admets sans rougir. L’échelle de Jacob mérite à présent d’avoir son propre site ; j’y ai travaillé. C’est une des raisons de mon silence ces derniers temps, aussi bien ici que sur le réseau Orpheo Mundi.

Le site de L'échelle de Jacob
Le site de L’échelle de Jacob

Pourquoi s’occuper de choses si futiles alors que vous attendez avec impatience mes prochaines nouvelles, notamment la suite de « la chair des corbeaux » ou les prochaines humiliations des dieux de l’Olympe ? Parce que les jeux de rôle ont influencé ma façon d’écrire en me permettant de jouer avec mon imaginaire et en m’apportant une certaine narration. Il serait malhonnête de ma part de reléguer ceci au fond d’un tiroir comme quelque chose de honteux. Pour être honnête, je n’ai pas spécialement envie de refaire des parties. D’une part je n’ai pas le temps ; d’autre part je n’ai pas de désir particulier en ce sens. Par contre, je suis heureux de pouvoir mettre à disposition ce jeu gratuitement. Étrange paradoxe n’est-ce pas ? J’ai envie de transmettre le plaisir que j’ai ressenti en jouant avec mes amis autour d’une table entre des chips, des pim’s, des bières et quelques plâtrées de carbonara (ceci est le repas classique d’une bande de rôlistes standard).

J’ai été un joueur qui participait aux histoires qu’un maître de jeu nous présentait. J’ai été maître de jeu ayant écrit plus d’une centaine de scénarios (pas tous bons). J’ai initié la création d’un jeu sans jamais le terminer. Disons que c’est aussi pour moi une façon de tourner une page de ma vie avec panache en allant au bout de la démarche.

À présent, je vous donne rendez-vous ici pour suivre la construction de ce jeu de rôle, y jouer, faire des retours ou même y collaborer.

http://echelledejacob.orpheomundi.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.