"La Résistible Ascension d’Arturo Ui"

J’ai souvent fait référence à ce professeur de théâtre fou qui m’avait appris énormément de choses entre deux accès de rage. L’une des plus belles découvertes fût celle de cette pièce de Bertold Brecht : « La Résistible Ascension d’Arturo Ui ». Il nous a montré la vidéo de la pièce interprétée par le « Berliner ensemble », la compagnie créée par Brecht lui même.

Quelle est donc l’histoire de cette pièce ? Dans le Chicago des années 30, la crise fait des ravages . Un petit gangster minable, Arturo Ui, s’efforce par tous les moyens de prendre la tête du syndicat des vendeurs de chou-fleurs par tous les moyens : chantage, racket, meurtre assassinat… Rien n’arrêtera son ascension jusqu’au pouvoir.

Ceci vous rappelle Hitler et le nazisme ? Brecht, qui a fui l’Allemagne dérivante, a décrit dans cette pièce en déformant les noms des protagonistes , la montée du nazisme. Plus que dans un livre d’histoire, il montre avec quelle facilité un médiocre peut faire basculer le monde dans la folie. J’aurais pu créer ce sujet dans la section littérature, mais je tenais à saluer la performance des acteurs du « Berliner Ensemble » et leur mise en scène. L’introduction de cette pièce m’a choqué sans que je ne sache à quoi m’attendre: on y voit Arturo Ui pendant ce qu »il me semble durer 10 min (de mémoire) à quatre pattes haletant et aboyant comme un chien sauvage. Depuis cette époque, je n’ai jamais oublié cette scène.

Nous connaissons la conclusion de l’histoire, mais rappelons nous toujours de ces mots célèbres qui concluent la pièce:

« Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester
Les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder.
Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde !
Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut
Pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt :
Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde. »

Rien n’est acquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *