Glenn Arthur, pop, rock, trash

Voici un jeune artiste sur lequel je suis tombé lors de mes pérégrinations virtuelles sur le net. Pourquoi lui, alors que mon cœur appartient à un 19ème siècle fantasmé ? Parce que quand j’ai vu ces œuvres, j’y ai vu cette mouvance de plus en plus développée contre ce qui est trop propre, trop clean, trop aseptisé. Ses personnages sont des “suicides girls” en puissance qui mélangent allègrement le sexe et la mort.

small_loving-you-splintered-me-to-the-bone

Certains des plus précieux n’y verront surement que de l’illustration ou de la bande dessinée. Moi j’y vois un moyen d’expression qui me rappelle tous les morceaux de rock sur lesquels je le suis éclaté.

Pour le découvrir, c’est ici :

http://www.glennarthurart.com/

Et sa galerie au Phalanstère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.