Istvan Sandorfi

Trop tard…

C’est tout ce que je trouve à dire pour l’instant en parlant d’Istvan Sandorfi. Je viens de découvrir ce peintre surréaliste tout en apprenant sa mort en 2007.

Pourquoi trop tard? Et bien, lorsque je fais une galerie ou simplement un sujet sur un peintre contemporain, je lui écris pour le prévenir de ma démarche. Il ya a certes une question de respect et de droits, mais aussi de plaisir égoïste. J’aime quand un de ceux que je vois comme des démiurges se penche avec bienveillance sur ce site. C’est un peu mon Pater Noster que de leur écrire. Je suis honoré de montrer certaines de leurs œuvres, je rougis et tremble lorsque je clique sur le bouton “envoyer”. Je rougis et suis aussi hystérique qu’une fan des “New Kids on the block” lorsque j’ai une réponse. Alors oui, trop tard, parce que j’aurais voulu être un bref instant avec Istvan Sandorfi comme un enfant qui montre avec timidité ce qu’il a fait. J’aurais voulu qu’un bref instant, il regarde à travers mes yeux la beauté de sa création. J’aurasi voulu le remercier, tout simplement.

Bref, assez parlé, je vous laisse à l’essentiel :

11251_167619023395_533113395_2689663_879142_n amours_dociles_amours_fossiles

Pour en voir plus, outre la galerie consacrée au phalanstère, je vous invite à consulter ce site  ainsi que la page facebook de ses fans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.