Camie Davis : Narcisse en Écho

Je suis amoureux ! Oui, je sais : encore. Vous connaissez déjà ma propension à la polygamie esthétique. Il ne s’agit cette fois non pas d’un hermaphrodite mais de la personne dont le nom est symbole d’indifférence envers autrui : Narcisse

Narcissus, Camie Davis
Narcissus, Camie Davis

Sa douleur, sa fascination, sa mort tout est visible dans cet instant immortalisé par un maître. Je me retrouve dans le rôle d’Écho ne pouvant sauver l’être ingrat qui la fascine. Il ne me verra jamais tandis que je reste à le contempler pendant des heures.

Pour ceux qui en douteraient : ce n’est pas une photo retouchée, c’est bien un tableau réalisé avec patience dans les règles de l’art. Qui est capable de ce prodige ? Camie Davis, une peintre américaine découverte lors de mes pérégrinations esthético-numériques grace au Art Renewal Center. Elle fait partie de ces artistes contemporains qui ont dédié leur vie à l’art classique et à l’exigence artistique.

Ses tableaux représentent tout ce que j’aime et symbolisent l’art sacré que je recherche, cette inspiration divine transcendant les sens, une quête du beau que peu de monde a finalement réussi à atteindre. Je m’arrête là, je n’ai pas besoin de faire de longs discours, l’art véritable n’a pas besoin d’explications ou de longs babillages. Il est de par son essence.

la mort d'Ariane, Camie davis
la mort d’Ariane, Camie davis

Par bonheur elle transmet sa passion et a entre autre créé une école, « The artisans guild » visant à étudier et transmettre les techniques et l’amour de la peinture classique. Vous pouvez vous faire une idée des réalisations via ce site :http://camiedavispaintings.blogspot.fr/

Pour en savoir plus sur cette artiste hors du commun, il y a bien sûr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.