Weapons of pleasure : arme de plaisir massif

Le seul bon souvenir que je garde du film « souviens-toi… l’été dernier 3 » est un morceau interprété par le groupe Weapons of power. Un film m’ayant déplu mais dotée d’une bonne B.O, la même expérience qu’avec le film « Baise-moi » et le groupe Virago.

Affiche souviens-toi l'été dernier 3
Affiche souviens-toi l’été dernier 3

Ne sachant devant quoi nous avachir, et mon cher et tendre ne voulant regarder que des films d’horreur, nous avons décidé de rendre notre cerveau disponible devant une création dont nous n’avions rien à attendre. Sur ce point, nous n’avons pas été déçus car il n’y a effectivement rien à attendre ni à tirer de « Souviens-toi l’été dernier 3 ». Une seule chose a su toutefois attirer mon attention et sortir mes dernières cellules grises de l’atonie, cette heureuse découverte qui me vaut cette article. L’une des victimes de l’odieux tueur revanchard est une rebelle tatouée rockeuse, plus de carbone que de diamant, se produisant sur scène. Du marasme dans lequel nous étions plongés surgit le riff pêchu et la voix puissante d’un groupe inconnu.

J’ai attendu la fin de notre ennui pour chercher sur le net la bande-originale. Impossible de trouver quoi que ce soit. Idiot que je suis, le film étant sorti dans nos contrées directement en vidéo, il me fallait chercher avec le titre original « I’ll Always Know What You Did Last Summer« . C’est ainsi que j’ai fait la connaissance du groupe Weapons of pleasure et de leur morceau Daredevil. Nous sommes ici très loin des aventures de Matt Murdoch à Hell’s kitchens (bien qu’on en soit toujours plus proche que Ben Affleck) mais c’est diablement efficace.

Weapons of Pleasure from Weapons of Pleasure on Myspace.

D’autres morceaux sont disponibles et m’ont convaincu : du bon punk-rock simple et franc. Ça me parle et me ramène aux temps de ma jeunesse ou je faisais ma catharsis en écoutant des groupes comme L7 ou allais voir avec mes potes Mad pop’X au parc de Sceau. Certains chansons sont mixtes mais pour moi c’est la chanteuse qui transcende ce qui pourrait n’être que du rock adolescent. Elle me rappelle un peu l’énergie de Gwen Stefani à l’époque où No Doubt était encore un bon groupe de Ska-punk intégriste ; encore un souvenir de jeunesse.

Sur ces considérations nostalgiques, je vous laisse faire connaissance avec ce groupe via :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *