Le cabinet de Marc Dubord

Marc Dubord fait partie de ces photographes qui assument parfaitement d’utiliser Photoshop ou autre logiciel de modification. Ce sont des outils accessibles à tous, certes, mais seuls de vrais artistes savent en tirer quelque chose ; celui dont je viens vous parler est de cette trempe.  La peinture et les pinceaux sont tout aussi accessibles, mais tout le monde n’est pas Roberto Ferri ou Camie Davis. Étrange introduction pour parler d’un artiste, mais je préfère couper court au sempiternel débat sur la technique moderne contre l’art authentique et autre déclinaison. Occupons-nous maintenant du seul sujet qui compte en cet instant.

Marc Dubord

J’ai découvert les photographies de Marc Dubord sur Facebook, en tapant au hasard des mots clés comme « peinture », « peinture à l’huile », « photographie » tout en me lamentant sur les faits que les artistes se contentent souvent d’une page fan. L’agacement s’efface devant le plaisir de la découverte, mais j’y reviendrai car cette présence exclusive n’est pas sans conséquence.

Dès que j’ai vu ces premières photos, j’ai pensé à Jan Saudek, un photographe que j’affectionne particulièrement. Je ne sais si Monsieur Dubord s’est inspiré de sa touche si particulière, mais si tel est le cas il n’en a pas dénaturé l’esprit. Saudek colorise à la main ses photographies, ce qui leur donne ces teintes si particulières. Dubord fait de même avec les moyens modernes. Le résultat final de cette composition le rapproche plutôt du travail d’un Joel-Peter Witkin et de son ambiance « cabinet des curiosités ». Je ne cite pas ces artistes pour minimiser le travail de Dubord, bien au contraire ; ce sont de prestigieuses références et parler de lui me permet de parler d’eux.  Le plus important est son talent propre. S’il a eu de bons maîtres, c’est surtout un excellent élève devenu maître à son tour.

Au-delà des références et des clins d’œil, on retrouve chez ces trois artistes un même fondement : un respect et un amour du corps quelle que soit son apparence. Fin, épais, lisse, cassé, chaque corps à droit au regard. Il érotise les corps, mais j’y trouve aussi une sacralisation à travers des décors mystiques. J’aime surtout la diversité de ces modèles, il ne se cantonne pas à un type de corps comme peut le faire André Brito par exemple. Les corps que ce dernier photographie sont déjà des corps ciselés et beaux selon les standards classiques. Je trouve que là où Brito nous offre son amour de la photographie et du mouvement – et le résultat est heureux, notamment ses séries sur la danse – Dubord, lui, nous offre son amour de la matière sans forcément chercher l’évidence. Il magnifie les corps et les âmes.

marc-dubord-56

Je vous parlais plus haut des artistes présents essentiellement sur facebook ou autres réseaux sociaux. S’il dispose de son site propre, beaucoup de ses créations sont visibles sur le réseau communautaire. Les bonnes consciences et les pieux dévots aidant, sa page a été fermée pour cause de contenu inapproprié. Nous connaissons cette propension à interdire toute nudité, que ce soit l’origine du monde ou d’autres œuvres magnifiques comme celles de Grégory Colbert ; je n’ai de fait pas été surpris par cette fermeture. Artistes, vos créations sont votre liberté, ne vous laissez pas enfermer dans un système clos. Internet est vaste et si les réseaux sociaux sont simples, gratuits et permettent d’avoir rapidement de l’audience, ne négligez pas de créer votre maison sur le net. Nous serons tous ravis de vous rendre visite.

marc-dubord-22

Je vous laisse les liens vers le site de Marc Dubord :

http://www.marcdubord.com/

et sa page Facebook (tant qu’elle existe encore) :

http://www.facebook.com/MarcDubordPhotographe?fref=ts

Pour finir je le remercie sincèrement car il m’a autorisé à reprendre ses photos pour le Phalanstère, le musée virtuel de l’Orpheo Mundi. Je suis heureux de pouvoir enfin ouvrir une aile dédiée à la photographie ! Pour la visite, ça se passe ici :

http://orpheomundi.net/le-phalanstere/la-photographie/marc-dubord/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *