Currently browsing category

Le Café des Liches, Page 3

L'écrin des cris (III)

Light Bearer : Lapsus (Alerta Antifascista ; Halo Of Flies, Moment Of Collapse / 2011) Light Bearer fait partie de ces groupes rares, qui …

Jim Dodge, Not Fade Away

Jim Dodge, Not Fade Away Ed : Carambourakis En fait, ça a commencé un samedi. Il faisait beau, mais j’avais le moral dans …

L'écrin des cris (II)

Elitist : Fear in a handful of dust (Season Of Mist / 2011) Véritable magma sonore, ce premier véritable album du groupe Elitist, …

L’écrin des cris (I)

Rituals : s/t (Alerta Antifascista ; Replenish Records / 2012) Puisqu’il s’agit de mon premier billet ici, je me dois de poser les choses …

Tineye Reverse Image Search, la recherche inversée.

Quel intérêt ? Il m’arrive souvent de voir un tableau ou une photo en naviguant sur internet sans avoir le nom de l’auteur. Il me suffit alors de rentrer l’adresse de l’image afin de voir différents sites où elle est utilisée.

Les rêveries de Stéphane Briot

J’aime beaucoup ces géantes baudelairienne dominant un monde technologique ; elles m’évoquent une sensation de force au milieu de la fragilité de ce monde. J’ai toujours aimé le mélange des genres, de voir la matière associée à la technologie, passer de la « cyberculture » à la « fantasy ».

My name is Bond, Justin Vivian Bond.

Ceux qui me connaissent bien savent que « Shortbus » est un film qui m’a particulièrement marqué J’en avais parlé il y a un an. Parmi cette galerie de personnage, la maîtresse du bar tenait un rôle important. Comment oublier l’heureuse conclusion musicale du film ?